Il fait toujours nuit quelque part. Une pensée sur le temps qui passe lorsque tout le monde dort. Une pensée sur le temps qui passe dans mon boitier. Une pensée sur le temps qui passe dans ma vie lorsque je suis seul. On se pose, on pose, le plus longtemps possible, au milieu de l'obscurité pour éclairer ce que l'on ne voit pas, pour éclairer l'avenir. Sentir l'invisible fluidité de la nature qui décrit la vie avec perfection, alors que tout le monde lui court après sans jamais l'atteindre.

night time

reflexion

It's always dark somewhere. A thought at the time which passes when everybody sleeps. A thought at the time which passes in my camera. A thought at the time which passes in my life when I am alone. We settle, we rest, as long as possible, in the middle of the darkness to enlighten what we do not see, to enlighten the future. Feel  the invisible flow of the nature which describes the life with perfection, while everybody runs for it without ever reaching it.

De l'autre côté du miroir. Parceque souvent la vie m'égare et je ne sais plus où je vais. Parceque chacun cache quelque chose derrière une beauté, une laideur, un mystère. Parcequ'il faut ouvrir l'oeil. Parcequ'il faut ouvrir son esprit et continuer à chercher l'invisible. Parceque finalement l'esprit fini par s'ouvrir. A force de chercher on trouve. Parcequ'il y a toujours quelque chose de l'autre côté.

On the other side of the mirror. Because often the life misleads me and I do not know anymore where to go. Because everybody hides something behind a beauty, an ugliness, a mystery. Because it is necessary to keep an eye open. Because it is necessary to open its spirit and keep looking for the invisible. Because finally the spirit eventually opened. Due to looking we find. Because there is always something on the other side.